forum du clan soleil-rouge Index du Forum
forum du clan soleil-rouge Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le Marais Rouge

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du clan soleil-rouge Index du Forum -> Récits -> Histoires et légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kofu'ji
Budopan

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2013
Messages: 47

MessagePosté le: Mer 23 Oct - 17:39 (2013)    Sujet du message: Le Marais Rouge Répondre en citant


 
Le marais du Lys Bleu, également connu sous le triste nom du "Marais Rouge" 
 
 
 
Tout n'est que ténèbres... même le ciel au-dessus de nos têtes se fit noir. Le soleil nous abandonne, se cachant derrière les montagnes des hauts-sommets de Kun-Lai. Il se moque bien de nos malheurs, de nos souffrances et de nos peines. Il se moque bien de nous.

Autour de moi, le chaos règne en maitre et je ne distingue plus le bien du mal. Des ombres se meuvent et d'autres tombent. Je n'arrive plus à bouger les jambes... ma patte gauche est ensanglantée mais je ne ressent pourtant nul douleur. J'ai le goût du sang dans la bouche et cette boule dans mon estomac, qui m'empêche de respirer... Est-ce la panique ? La peur ? On m'a appris à ne pas me laisser submerger par les émotions. On m'a dit qu'il fallait que je résiste, ne jamais montrer ses faiblesses.

Mais qui aurait pu résister face à tant d'horreur ? Tant de haine ?

"En avant Choa ! Cours ! Cours ! Ne te retourne pas !"

Les cris de pandarens secouent le marais du lys bleu. Le sol tremble chaque fois qu'une vie est prise, l'eau rouge du sang de nos frères coule telle une source et l'air malsain de la bataille nous étouffe. Je veux hurler de toutes mes forces. La brume du marécage se fait une joie de nous tourmenter, s'engouffrant derrière nous, nous masquant la vue. Elle donnait l'impression d'être vivante, essayant de nous attirer les uns après les autres vers son triste sort qu'est la mort. Un homme d'arme s'effondre sur le ventre à coté de moi, l'armure en cuir percer par une flèche dans le dos. Un filet rougeâtre s'écoule de ses lèvres et ses yeux vides me fixe, laissant couler une fine larme.

"N... ne... cours..."

Quelque chose me tire, m'éloignant de son visage. Mon épaulière lâche d'un coup sec et je retombe sur le dos, manquant de me briser la patte. Deux guerriers se battaient non loin, et encore d'autres près d'un arbre asséché. Non... je me trompe, on se bat partout. Partout autour de moi. Contre qui ? Ou plutôt contre quoi ? Une violente douleur traverse mon œil droit et ma vision se floue lentement. Chaque respiration devient de plus en plus difficile. On me tire encore, avec difficulté je le sens. Au loin, un pandaren hurle et s'abat avec rage sur son adversaire alors qu'un autre voit une lance s'enfoncer dans son torse, avant d'écrouler à genou. A-t-il sentit quelque chose ?

Tout n'est que tristesse.

"Courage ! Courage ! Ne tombez pas !"

Je tente de regarder celui qui me traine, sans résultat. Après quelques mètres d'effort, il me redresse tant bien que mal contre un tronc d'arbre pourrissant à l'air libre. Je me sens cracher une gerbe de sang avant de renifler l'air avec dégout. Je lève enfin les yeux sur mon frère d'arme et j'aperçoit enfin son visage. Qu'il est jeune... son sourire me réchauffe le cœur et semble même me redonner un second souffle. Ses yeux verts... aussi profond que le jade... je peux lire le courage en lui, je peux sentir de l'espoir. Il me donne une quelques tapes sur mon épaule à nue en signe d'encouragement puis il me fit un clin d'œil avant de s'en retourner vers la bataille, pour y chercher surement d'autres blessés.  

Il n'y a pas bien, pas de mal. Juste la souffrance.

Il ne fit qu'un pas, et chuta devant moi. Une hache grossière était plantée dans son flanc et son cri de douleur hantera à jamais mes nuits. Sa dépouille tomba sur le coté, oublié dans le tumulte de la bataille. La combat se déroule toujours, fauchant des vies et pleurant les morts. Je glisse sur le sol, le dos plaqué contre le tronc. La boue était tiède, visqueuse et un flots de larmes m'envahit. C'est alors qu'un sabot se posa sur le cadavre de mon sauveur et le yaungol arracha la hache avec force, sans pitié. Son regard parcours la bataille et ses yeux se posèrent sur moi. Blessée... handicapée... sans espoir... je le vois s'approcher d'un pas lourd et pesant, s'amusant à faire des moulinés avec son arme. Je veux m'enfuir mais mon corps n'obéit plus et même mes larmes avaient cessées de couler. Il s'approcha de moi et beugla en soulevant sa hache de guerre au niveau de mon cou. Il n'y a plus d'espoir.

Je ferme les yeux. Tout n'est que ténèbres...

_________________
Chaque blessure est une leçon, chaque défaite est une occasion de grandir.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Oct - 17:39 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du clan soleil-rouge Index du Forum -> Récits -> Histoires et légendes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com