forum du clan soleil-rouge Index du Forum
forum du clan soleil-rouge Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le champignon et la carotte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du clan soleil-rouge Index du Forum -> Récits -> Récits personnels
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kofu'ji
Budopan

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2013
Messages: 47

MessagePosté le: Lun 25 Nov - 14:39 (2013)    Sujet du message: Le champignon et la carotte Répondre en citant

 
 
 
 
C'est la fin d'après-midi, en cette paisible journée d'automne. Il est l'heure de préparer le repas du soir et tout les petits animaux s'en vont chasser la nourriture. Les poules picorent, le chien courageux renifle sa gamelle, les doux moutons broutent l'herbe encore humide, trempée par la légère pluie du matin. Le village du domaine semble calme et... mais qu'est-ce que ?... Trois jeunes pandarènes viennent de passer les portes du village, des sacs en toile les mains. Il s'agit de Mitsuki la curieuse, Jiao la bruyante et Nyein la silencieuse, toues les trois filles et protectrices du Soleil Rouge.
 
Elles avaient décidées de partir à la recherche de champignons sauvages, poussant dans des cavernes, après les averses de pluie. Le sol est boueux, inondant de joie les légumes du Giron, était parsemé de flaques d'eau. Après quelques minutes de marche, les trois jeunes femmes aperçurent au milieu du chemin une carotte déterrée. Celle-ci était à moitié rongée, surement l'œuvre d'un virmen ou d'un paysan trop gourmand, se dirent-elles. Mais après quelques pas dans la gadoue, c'est un choux retourné qui attira leur attention. Etonnant, aucune parcelle de terrain ne contient de choux autour de ce lieu. A gauche ce sont des poireaux bien verts, derrière des betteraves juteuses et à gauche des potirons qui bougent. Attendez une minute ! Ils bougent ?!
 
La curieuse observa le légume, sans trop s'approcher. La silencieuse se glissa sur le coté, sans un bruit. La bruyante, moins patiente, hurla et donna un formidable coup de pied dans le potiron ! Ce dernier vola dans les airs, avant de retomber lourdement dans la boue, éclaboussant les trois pandarènes.
 
" Fille panda folle ! Ca oui ! Mon légume ! " S'exprima un petit virmen sautilleur, du fond de son trou.
 
" C'est toi qui chipes les légumes des gens de la vallée ? " Gronda Nyein, l'air menaçant. 
 
" Vous pas chez vous ! Vous partir ! " Dit-il au sauta d'un bond sur la route des champs, un sac plein de légumes sur son dos.
 
" He ! Il pille les jardins ! Poursuivons-le et récupérons ces biens volés ! " Ordonna Jiao, courant déjà à la poursuite du petit virmen.  
 
Agile et rapide, le chapardeur sautilla le long du chemin, suivit de près par le trio Soleil Rouge. Bondissant dans les jardins, grimpant sur les légumes géants et les barrières des champs, le sautilleur plein de boue s'arrêta finalement au beau milieu d'une fontaine. Au cœur de cette dernière, située au centre même du Giron des laboureurs, se tient debout une magnifique statue représentant une grue chantante. barbotant dans l'eau limpide, le petit virmen dressa ses oreilles à l'approche des pandarènes, essoufflées par la course.
 
" Vous têtues ! Filles pandas doivent partir d'ici ! Ici territoire virmens ! iiiik ! " lança-t-il entre ses dents de rongeur.
 
" Pas question ! Nous n'allons pas... Heee ! Attention ! " S'exclama Mitsuki, évitant de justesse un choux.
 
En effet, le petit virmen envoya trois bon légumes sur chacune des trois jeunes femmes. Une carotte sur Jiao qui l'écrasa d'un coup de pied, le choux sur Mitsuki qui l'esquiva d'un bond et une courgette pour Nyein qui l'explosa d'un coup de poing. Mais ce petit manège aida cependant le virmen à prendre la fuite, sautant un peu plus loin pour échapper à ses poursuivants. Réalisant qu'il prenait à nouveau la fuite, le trio s'engagea à sa suite afin de l'arrêter une bonne fois pour toute. Le sautilleur bondit soudain très haut dans le ciel et retomba dans... le vide ? Jiao, qui avait prit de l'avance sur ses partenaires, regarda d'un peu plus près l'endroit où le petit virmen avait sauté et fut surprise d'y trouver l'entrée d'une des nombreuses galeries du petit peuple des champs.  
 
N'attendant pas ses amies, la bruyante s'enfonça sans peur dans l'ouverture boueuse et glissante de la tanière. Trop sûr d'elle, Jiao y perdit l'équilibre et roula jusqu'en bas, avalée par la froide obscurité sous les yeux affolés de Mitsuki et Nyein, arrivant malheureusement trop tard pour la sauver de la chute.  L'initié Budopan atterrit lourdement sur son derrière, tâché et trempé de boue. L'odeur parcourant les galeries était immonde, mélange de chien mouillé et de légumes en décomposition avec un soupçon de parfum de champignon.
 
" Ohé ! Je vais bien. Vous pouvez descendre sans risque ! " Cria-t-elle à ses deux camarades, qui s'empressèrent alors de la rejoindre.  
 
" Pouah ! C'est quoi cette puanteur qui flotte dans l'air ?! " Se plaignit Nyein, en se masquant la truffe.
 
" Ici maison des virmens ! Intruses chez nous ! Sortez-les ! " Couina le petit virmen, oublié pendant un bref moment.
 
Se dressant au centre d'une grande salle, qui se dévoila doucement aux yeux des pandarènes s'habituant à l'obscurité, le sautilleur siffla d'un air aigu et fit apparaitre deux gardiens de la tanière ! Plus gros et sales, ces derniers chargèrent les trois aventurières mais prirent aussitôt la fuite devant ces combattantes douées des arts martiaux... l'un des deux se prit une gifle monumentale tandis que son compagnon fort poilu s'étrangla en entendant le mot navet.
 
" Non ! Noooon ! Vous faire fuir plus puissants guerriers de la mère des tanières ! Vous devoir partir ! " Dit le petit virmen, sautillant nerveusement sur place. " Mais moi pas encore avoir terminé avec vous ! iiiiik ! "
 
" Je ne le sens pas trop, ce coup là. Mitsuki ! Vas vite chercher du renfort au village ! " Chuchota Jiao à son amie, qui partit sans attendre.
 
" Nous allons offrir une raclée à ce petit voleur ! " Grogna Nyein, se préparant à l'attaquer.
 
Hélas pour elle, se sont quatre virmens qui firent leur entrée devant le sautilleur, qui bondit alors sur une carotte géante au fond de la salle, représentant grossièrement un trône taillé. Le voleur s'amusa alors à les narguer et à les traiter de navets pas frais, pendant que les deux jeunes filles repèrent un coin dans la galerie remplit de champignons cavernicoles. Soudain, un bruit de pas suivit d'une glissade survint de derrière l'initié Budopan et la Shinobi. Un pandaren atterrit alors avec souplesse au milieu des deux jeunes femmes, qui font toujours face à la petite horde de rongeurs. Relevant sa tête face à la situation, Pao la guérisseur du clan sourit.
 
" Ha ! J'arrive au bon moment, dirait-on ! J'ai rencontré votre amie sur la route. " Expliqua-t-il rapidement, en préparant son chi en frottant son poing.
 
" Gros pandaren comme gros navet ! Lui pas bon ! Mais moi connaitre virmen encore plus gros que vilain navet ! " Dit-il en se moquant de Pao.
 
" C'est de moi qu'il parle ? " Demanda le guérisseur aux jeunes femmes.  
 
Mais à peine ses brefs mots échangés, un bruit encore plus gros résonna dans la caverne. Une secousse se fit sentir et un morceau de plafond s'effondra sous le choc d'un puissant coup de patte. Du trou formé sortit un énorme virmen, vêtu d'une salopette bleue. Il était si gros, qu'il bouchait à lui tout seul la sortie du tunnel et son haleine empestait la carotte moisie. L'énorme rongeur beugla si fort devant Pao, qu'il chuta à la renverse sous le coup de la surprise.
 
" Moi gros Ragon ! Moi fort, plus fort que vous ! " Se vanta-t-il devant les pandarens.
 
" A l'attaque ! Chassez-les hors de la tanière ! Les chefs hozens l'ont dit ! " Cria alors le petit virmen !
 
Une mêlée s'engagea alors dans les sous-terrain, les quatre virmens se jetant griffes et crocs sur Jiao, tandis que le gros Ragon s'amusa à pousser Pao, le secouant quelque peu. Un coup de pied vola vers la gueule affreuse d'un pilleur, qui se retrouva assommé sur le coup. Nyein, dansant dans les ombres, n'hésita pas une seule seconde à planter son arme dans le flanc du gros Ragon, alors occupé à taper du pied pour créer un tremblement de terre. L'énorme virmen couina devant Pao, ce dernier protégeant les deux jeunes amies avec une bulle protectrice, ressemblant de loin à un cocon. Jiao distribua de son coté une autre claque à un virmen s'amusant à ronger sa jambe. Devant tant de rage et de coups, non mortel car les pandarènes refusèrent de tuer sans raison, le gros Ragon prit la fuite suivit de près par les créatures des champs prisent de panique.
 
" Noooon ! Vous devoir partir ! Vilaines et méchantes pandas ! Les légumes sont à nous ! " Protesta le petit virmen, bien seul désormais.
 
" Tu vas rendre ces légumes aux villageois, petit voleur ! " S'emporta Nyein, la silencieuse.
 
" Nous allons aussi prendre ces champignons... tu n'en auras pas besoin je pense. " Dit simplement Jiao, la bruyante.
 
" Ces légumes pas pour vous ! Hozens les veulent. Si nous on les donne pas, les hozens vont revenir ! Champignon comme navet, ça horrible ! " Répondit le filou, sautillant toujours sur son trône.
 
" Allons, allons... pourquoi les hozens des montagnes veulent vos légumes ? Nous ne voulons pas vous les prendre, juste comprendre ce qu'il se passe ici. " Expliqua calmement Pao, une pointe de curiosité dans la phrase.
 
" Chef Hozen avoir voler la carotte de la mère de la tanière ! Nous obéir sinon chef Hozen revenir pour prendre territoire des virmens ! Vous devoir partir maintenant ! " Lança-t-il avant de disparaitre derrière la carotte, sautant dans un des nombreux trous de la galerie.
 
Ramassant les champignons de la caverne avec délicatesse, les trois pandarens reprirent la route du retour sous le pâle soleil d'automne, avec des questions plein la tête. Les virmens volent les champs pour satisfaire le besoin des Hozens de la montagne. Mais pour quelle raison ? La peur ou peut-être l'artefact dont à parler le petit virmen, qui ne semble plus être en sa possession. Que veulent donc ces fameux singes... quel sombre dessin comptent-ils créer ? Les réponses se trouvent surement dans le village de ces bandits des montagnes.
_________________
Chaque blessure est une leçon, chaque défaite est une occasion de grandir.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 25 Nov - 14:39 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du clan soleil-rouge Index du Forum -> Récits -> Récits personnels Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com